1957 - KEF TOUFIKT - 2

KEF TOUFIKT ( suite )

Témoignage  suite de l’Opération  KEF TOUFIKT  Octobre 1957.

Je pense que l’article  ci-joint est paru dans le journal « LE BLED » diffusé aux militaires en Algérie.

Le soldat BILQUEZ réside dans les Vosges, on se voit tous les ans.

Le soldat GSCHWING dont la véritable orthographe est SCHWING est natif du Haut Rhin j’ai essayé de le retrouvé en vain le nom de Schwing est très répandu en Alsace.

En juin 1958 quand je suis arrivé à Baïou Schwing faisait partie de la 1° section de la 5° Compagnie où j’ai été affecté.

Il était très apprécié de ses camarades et de ses chefs. Il avait déjà 2 décorations à son actif. Décembre 1958 survient un évènement qui à marqué les esprits des hommes  de la 1° section de la 5° compagnie.

Jour de repos pour la 5°compagnie.

Fête au village le chef se mariait pour la énième fois, comme  la  coutume l’exigeait il a dédommagé les parents de la fillette qui avait entre 12 et 14 ans par un don de  vaches et  chèvres d’après un barème qui leur était propre.

Malheureusement, le lendemain matin, on a emmené la fille à l’infirmerie du 2/94, il a fallu suite aux ardeurs de la nuit de noce  recoudre  les partie intimes de la mariée.

Naturellement cela a fait le tour de la compagnie, le soldat Schwing fut très affecté par cet incident et il répétait à qui voulait l’entendre qu’il  allait faire la peau du chef.

Après une journée arrosée la nuit tomba et Schwing  réussi à sortir  du poste par on ne sait quel stratagème et vida 2 chargeurs de P.M. sur  la mechta du chef et rentra au poste sans se faire remarquer.

Le lendemain matin au rassemblement de la  5° compagnie il fut ordonné à tous les hommes présents de lever les bras, le chef du village  avait remarqué que le tireur avait un pansement à un doigt et le seul homme qui  possédait un pansement aux doigts fut SCHWING.

Par la suite il fut  emprisonné  à Constantine, ou il dut faire face  à un  Tribunal de Guerre avec comme seul défenseur le Commandant de la compagnie.

On ne sut jamais rien de la teneur du verdict mais nous n’avons  jamais plus revu le soldat SCHWING .

 

                                                                                                                              Bernard TRAUT   

--->  Vers Opération Cote 1301