RASSEMBLEMENT DE NORMANDIE MAI.2013

 

DU 27 AU 31 MAI 2013, LES ANCIENS DU 94ème R.I.

A LA RENCONTRE DU  COLONEL Pierre COLLARD EN NORMANDIE 

C’est le 27 mai 2013, que les anciens du 94ème R.I. et leurs conjointes, 86 personnes venues de tout l’hexagone, se sont retrouvés au Village-Evasion « ma Normandie» à Bréville les Monts (14). L’accueil de Fabienne, la Directrice, les retrouvailles et le pot de bienvenue font  oublier les fatigues de la route.

Le programme des 3 jours nous est commenté par André BOUMARD et Jean JATTEAU.

LE 28 MAI au matin, nous faisons la connaissance de nos Guides, Evelyne et Ezzidine qui nous feront découvrir les différentes étapes de notre périple.

A travers la campagne Normande, nous allons à la Batterie de Merville Franceville entre Cabourg et Ouistreham. La visite débute par un Dakota C47 identique à ceux qui tractaient les planeurs. A l’intérieur du Bunker, nous vivons les instants qui ont permis la neutralisation de la batterie. Son, lumière, fumée nous plongent dans un déluge de fer et de feu comme à l’aube du 6 juin 1944.

Nous quittons ces lieux chargés d’histoires, pour Le Pont de Benouville. Cet ouvrage a été pris dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 en 10 minutes, par les soldats des 3 planeurs qui se sont posés au pied du pont. Le café-restaurant GONDREE jouxtant le pont a été la première maison libérée de France. Nous poursuivons vers le Cimetière Canadien de Courseulle sur Mer où reposent 2049 canadiens de la 3ème Division d’Infanterie tombés le 6 juin 1944.

Après un bon déjeuner à « ma Normandie », nous reprenons la route.

En longeant le Pont de Normandie, nous entrons dans HONFLEUR, la cité des Peintres. Par les ruelles nous découvrons les maisons à pans de bois, les greniers à sel contenant 10.000 tonnes au 17ème siècle, entrepôts pour le sel de la gabelle et de la pêche. Nous débouchons sur le vieux bassin du Port du faubourg Sainte Catherine et ses pittoresques maisons étroites et hautes, la Lieutenance, où résidait le représentant du roi. L’Eglise Sainte Catherine date du 15ème siècle, témoin du travail des charpentiers de marine ; bâtie essentiellement en bois, son toit a la forme d’une quille de bateau retournée; son campanile est indépendant de l’église.

Par la côte fleurie du Pays d’Auge, nous roulons vers DEAUVILLE,  son casino et ses Palaces ; nous effectuons une promenade sur « les Planches» où plus de 200 cabines portent les noms d’actrices et acteurs américains.

Nous regagnons «ma Normandie» pour un copieux dîner servi sous la houlette d’Yvette. La soirée se termine dans la bonne humeur par une animation «Spectacle du Village» interprétée par Fabienne et Stéphane, l’animateur maison.

LE 29 MAI à 9 heures 30, commence une matinée importante. Le Colonel Pierre COLLARD, accueille «ses enfants» au Monument aux Morts de FONTAINE ETOUPEFOUR, sa commune.Les retrouvailles avec ce Chef emblématique sont chargées d’émotion.

fontaine-etoupefour.jpg''Monument aux morts FONTAINE ETOUPEFOUR - 29 mai 2013''

En présence de Monsieur ENAULT, Maire de la commune, et des Autorités civiles et militaires, une gerbe est déposée et la Marseillaise entonnée par toute l’assistance. Nous nous recueillons en mémoire de nos 146 camarades tués en Algérie. Le Colonel, dans son langage direct, nous adresse un message sur la guerre 1939-1945 et ouvre une parenthèse sur son commandement au 1/94ème à Kheirane comme Lieutenant et à Djellal comme Capitaine. Le Maire, après un discours de bienvenue, nous invite à la salle des fêtes.    A l’arrivée du Colonel COLLARD, une haie d’honneur lui est réservée par tous les anciens du 94ème R.I. Notre émotion est intense pour ce Chef au passé glorieux, qui a toujours aimé « ses enfants ». Après le verre de l’amitié, nous quittons à regret, le Colonel COLLARD pour nous diriger vers BAYEUX.

*- A BAYEUX, nous visitons la cathédrale d’art «roman primitif» sauf la nef et le transept qui sont d’art « gothique ». A l’issue, un bon déjeuner nous attend à « l’Assiette Normande ».

 L’après-midi, nous nous rendons au cimetière allemand de La CAMBE, d’une superficie de 7 hectares, où reposent 21222 allemands tombés en Normandie. Le tumulus central, dominé par une grande croix de Basalte de 5m de haut, est un ossuaire. A même le sol, sur chacune des stèles figurent les identités de 2 soldats, beaucoup n’avaient pas 20 ans.

 A 17 heures, nous sommes invités au cimetière américain de COLLEVILLE SUR MER. D’une superficie de 70 hectares, situé juste au-dessus de la plage d’OMAHA BEACH où a eu lieu ledébarquement américain ; y sont enterrés 9388 militaires américains. Cette Terre sacrée est une concession perpétuelle faite par la France aux Etats-Unis. Notre groupe, après s’être recueilli, dépose une gerbe au Mémorial du Jardin des Disparus.

colleville-sur-mer.jpg

" Monument aux morts COLLEVILLE SUR MER - 29 mai 2013 "

Ce monument est composé d’une colonnade semi-circulaire au centre de laquelle une statue de bronze symbolise « l’esprit de la jeunesse américaine ». Nous avons l’honneur de participer à la descente des couleurs suivant un protocole très strict. 7 femmes et hommes de notre groupe participent, en présence d’un vétéran français du débarquement, au cérémonial du pliage du drapeau. Puis, une délégation luxembourgeoise fait de même avec le 2ème drapeau. Le super intendant américain, responsable du cimetière, nous remercie et nous fait l’éloge du Colonel COLLARD.

memorial-du-jardin-des-disparus.jpg

'' Mémorial du Jardin des Disparus - 29 mai 2013 ''

Nous rentrons à « ma Normandie » par les chemins bucoliques de la campagne normande. Nous terminons la soirée par un Tiercé de la Danse.

*- Le 30 MAI, c’est à LISIEUX, que nous poursuivons notre périple dans le Pays d’Auge. Nous visitons « Les Buissonnets », la maison où la famille de Thérèse s’installe en 1877.  Les sœurs de la Béatitude nous font découvrir l’univers de Thérèse jusqu’à l’âge de 15 ans. Nous nous rendons ensuite au Carmel où Thérèse vécue jusqu’à sa mort à 24 ans. La chapelle contient sa chasse. De nombreux objets nous permettent de découvrir la vie au Carmel.

  la-basique-de-lisieux.jpg  Basilique de Lisieux - 30 mai 2013

 Sous la pluie, nous arrivons à la Basilique. Nous commençons par la crypte. Longue d’une cinquantaine de mètres, les murs sont ornés de mosaïques qui relatent la vie de Ste Thérèse. Elle abrite la chasse des bienheureux Louis et Zélie MARTIN, ses parents. Nous pénétrons ensuite dans la Basilique. Précédée d’un vaste parvis, avec son dôme de 90 mètres, elle surplombe la ville de Lisieux. Grandiose et lumineuse, d’une longueur de 104 m,  c’est l’une des plus grandes églises bâties au 20ème siècle.

 

Le volume intérieur est d’un seul tenant, du fait de l’absence de colonnes, tous les fidèles ont une vue sans obstruction sur le déroulement des offices. 

L’après-midi, au cœur du Pays d’Auge, nous visitons Beuvron en Auge, merveilleusement conservé dans le style du XVème siècle avec son manoir, ses maisons à colombages et l’église St Martin du XVIIème siècle. Il est classé parmi «les plus beaux villages de France». A Cambremer que nous terminons notre périple par la visite de la cidrerie distillerie familiale Pierre HUET. Après le repas, le rassemblement 2014 nous est présenté par Jean Jatteau. Il aura lieu à Valençay (36).

*- Le 31 MAI, de 8 à 9 heures, nous sommes tous regroupés pour nous dire au revoir et pour remercier Jean JATTEAU et André BOUMARD qui nous ont permis de découvrir cette Belle Normandie nous offrant d’intenses émotions durant notre rencontre avec le Colonel COLLARD.            

COVERON Bernard,  berncoveron@wanadoo.fr    

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire