On pousse pas Mémé dans les orties !

 

Deux jeunes hommes commencent à rénover le magasin qu'ils viennent d'acquérir.
Ils sont assis pour prendre leur café. 
Tout est vide à l'intérieur, il n'y a que quelques tablettes sans aucune marchandise.
Antoine dit à Michel :

“Je te parie que d'ici quelques minutes un con va mettre le nez à la vitrine et demander ce qu'on vend.”
Il n'avait pas fini sa phrase que, comme prévu, une dame âgée met le nez à la vitrine et demande:
"Que vendez-vous ici ?"
Antoine répond sarcastiquement :
des trous de cul !”

Du tac au tac, la dame âgée répond :  “Ça a l'air de bien marcher, il n'en reste que deux !”
Méfiez vous des retraités.
Faut pas les faire chier !

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire