1917 - IV. - LA LORRAINE

- Le 5 octobre, le Régiment est emmené en camions à Choloy-Ménillot et Lay-Saint-Remy, près de Toul, où il se remet à l'instruction.

Le Capitaine Péronne prend le commandement du 3ème  Bataillon, en remplacement du Commandant WAUTHIER, nommé au commandement d'un Bataillon de Chasseurs. La troisième palme est accordée au Drapeau du Régiment par:

Ordre Général N° 900

« Le Général commandant la II ème  Armée cite à l'ordre de l'Armée le 94ème Régiment d'Infanterie: « Sous les ordres du Lieutenant-Colonel DETRIE a enlevé, le 20 août 1917, dans un superbe élan, les objectifs qui lui étaient assignés, sous un bombardement des plus violents et des rafa1es incessantes de mitrailleuses. Malgré de nombreuses contre-attaques, s'est installé sur les positions qu'il venait de conquérir.

« Le 26 août 1917, animé d'un magnifique esprit de dévouement patriotique, est reparti à l'attaque avec une crânerie superbe, faisant preuve des plus belles qualités manœuvrières pour faire tomber tous les obstacles qui essayaient de briser son élan et a, au cours de sa progression, aidé les unités voisines par des interventions toujours heureuses. A, au cours de cette période, fait 200 prisonniers, dont 7 officiers, et conquis 11 mitrai11euses, 2 canons de tranchée et une grande quantité de matériel»

Signé: GUILLAUMAT.

- Le 23 octobre, des exercices de démonstration avec tir d'engins réels, et la réédition de la manoeuvre montée le 26 août par le Capitaine Lavignon sont exécutés par le Régiment sur le plateau de Choloy, en présence du Général de CASTELNAU, des Généraux du Centre d'information de la VIII ème  Armée et de Généraux américains.

Le soir même, le Colonel recevait l'ordre suivant:

« Le Général commandant le 32ème  Corps tient à féliciter hautement le 94ème  Régiment d'Infanterie pour sa manœuvre. Tout en reconstituant d'une manière vivante et parfaite l'action du 26 août dernier, le Régiment a donné à tous la plus haute idée du 32ème  Corps.

En rendant les honneurs, les hommes du Régiment étaient superbes d'attitude, les yeux pleins de fierté de leur glorieux passé. Au cours de la manœuvre, ils ont montré une troupe souple, agile, admirablement instruite, composée d'individualités conscientes de l'importance des rôles respectifs.

Au lendemain des sept mois de lutte et de glorieuse misère que viennent de passer les troupes du 32ème  Corps, ceci fait 1e plus grand honneur au Colonel, aux Officiers, aux Sous-officiers, Caporaux et soldats du 94ème  Régiment d'Infanterie.

Signé: PASSAGA (Sur le moment même, le Général PASSAGA avait dit au Colonel: « Voilà des soldats tels que je les avais rêvés ! » Cette appréciation d'un tel chef se passe de commentaires

- Le 25 octobre, au théâtre de Toul, le Régiment fête ses trois palmes dans une représentation très réussie.

Le 1er  novembre, le Régiment cantonne à Rogéville et se trouve en secteur le 2 : deux Bataillonssont en ligne, un devant Remenauville, un à Limey; le troisième est en réserve à Saint-Jean.

Jusqu'à la fin de l'année, le Régiment reste dans ce secteur relativement calme, où il réalise un dispositif de défense en profondeur qui lui donne toute sécurité.

--->   1918 - I - La Lorraine