1 - GENESE DU 94éme R.I de ligne

 LES ORIGINES ET NAISSANCE DU 94éme R.I De ligne

Le 94e régiment d’infanterie (94e RI) est un régiment de l'armée de terre française, ancien régiment royal de Bavière en 1709 puis régiment royal Hesse-Darmstadt (de 1780 à 1791) (régiment allemand). 
Le 94e RI est le régiment héritier de la Garde impériale c'est pourquoi il porte le nom de Grenadiers de la Garde ou "La Garde". Bien souvent dans les écrits il n'est pas désigné par son numéro, mais par son nom" La Garde ". Sa devise « On l'engage pour vaincre  » 

Il a la particularité, comme tous les régiments d’infanterie portant un numéro entre le 75e et le 99e, d’être l’héritier des traditions de deux régiments : le 94e, et le 19e d’infanterie légère.

  • 1709 : création du régiment Royal-Bavière avec des recrues allemandes
  • 1780 : renommé Royal-Hesse-Darmstadt
  • 1791 : à la Révolution, toutes les unités sont renommées d’après leur arme et numérotées d’après leur ancienneté. Le Royal-Hesse-Darmstadt devient le 94e régiment d’infanterie
  • 1793 : au premier amalgame

PREMIER  AMALGAME (unification des effectifs)

Amalgame des deux armées sous la Révolution

Par le décret du 21 février 1793 sur proposition de Edmond Louis Alexis Dubois-Crancé, du 23 janvier 1793, la Convention décrète l'amalgame de l'armée royale et des bataillons de volontaires nationaux.

La toute jeune République de 1793 dispose, après la levée en masse, de deux armées : l’ancienne armée royale et les bataillons des volontaires nationaux. En février 1793, la France n’avait que 200 000 hommes sous les drapeaux ; en juillet, 500 000 ; en septembre, 732 000 ; Et 804 000 soldats en décembre 1793 répartit en 15 armées1.

Il en résulte deux armées :

  • des bataillons possédant une surabondance de volontaires nationaux aux officiers élus ;
  • une armée royale ne possédant plus que de maigres régiments, dont les effectifs sont minés par l’émigration et la désertion, en outre cette armée suit les règlements de l'Ancien Régime.

Ce décret sur l'amalgame a pour but de réunir ces deux armées en associant deux bataillons de volontaires et un bataillon de ligne pour constituer une unité nouvelle, la demi-brigade.

La fusion de troupes anciennes et de jeunes volontaires doit de plus permettre de contrôler l'esprit des soldats, de prévenir la défection des militaires de profession en minorité au sein des soldats républicains, d'amener une amélioration dans la formation des jeunes recrues au contact de l'expérience des anciens militaires.

La mise en place du décret se fit à partir des instructions du 10 janvier 1794, mais ne fut vraiment réalisée que deux ans après.

Période 1791-1803 -

La demi-brigade est une unité militaire créée en France en 1791 pour remplacer le régiment dont la connotation royaliste ne plaît pas. Le règlement de 1794 remplace les anciennes unités à deux bataillons par des « demi-brigades de bataille » à trois bataillons censées assurer la qualité de l'armée puisqu'on y pratique l'amalgame entre deux bataillons de volontaires et un de militaires professionnels. Il y a à l'origine 198 demi-brigades mais devant la fonte des effectifs, on décide en 1796 de fusionner les demi-brigades de bataille par deux dans de nouvelles « demi-brigades de ligne », devenues régiments en 1803.

Historique des garnisons, combats et batailles du 94e RI

Ancien Régime

Crée le 1er janvier 1706 il prend le nom de Royal Bavière. Son premier chef de corps étant le Emanuel-Francois-Joseph, chevalier de Bavière, fils illégitime de l'électeur, Maximilien-Emmanuel de Bavière. Le 1er janvier 1709 Louis XV reconnait le régiment, il est engagé en Italie. En 1715 il est renforcé du régiment de Hesse. En 1780 Il prend le nom de Royal Hesse Darmstadt. 

Guerres de la Révolution et de l'Empire :

Il prend toute sa notoriété et ses premières heures  de gloire sous le 1er Empire où l’empereur, dans sa vision de l’art de la guerre,  le forme et le désigne  comme unité d’élite en le désignant  comme sa garde personnelle. Il en gardera  l’appellation de « La Garde »

Il servira d’unité d’appoint pour forcer le destin des armes et influencer, par sa présence, un ennemi souvent impressionné par la notoriété de ce corps d’élite composé d’hommes d’expérience. Elle s’appelle la vieille garde.

La jeune garde est recrutée selon certains critères et encadrée par de vieux grognards. Ces deux unités sont engagées dans des circonstances bien précises pour emporter la décision ou peser dans une stratégie en venant en apport à d’autres unités engagées face à un ennemi supérieur en nombre. D’où sa devise : « On l'engage pour vaincre »

 Source:      http://fr.wikipedia.org/wiki/94e_r%C3%A9giment_d%27infanterie  

  --->   La GARDE.. Sa mission

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Les commentaires sont clôturés