4 - ENGAGEMENTS de la GARDE

 

grenadier-3eme-regiment-garde-imperiale.jpg

 

Grenadier 3ème  régiment  de de la garde Impériale

      

 

 

 

 

grenadier-a-cheval-a-la-bataille-d-eylau.jpg

Grenadier à cheval à la bataille d'Eylau

 

 

 

 

grenadier-chasseurs-de-la-vieille-garde-v-1811.jpgGrnadiers Chasseurs de la  Vielle Garde

 

 

 

grenadier-chasseur-a-cheval-de-la-garde-imperiale.jpg Chasseur à cheval de la Vieille Garde 

   COMBATS  DE  " LA GARDE  "

       1792 : Bataille de Valmy

SOUS LA REVOLUTION ET L'EMPIRE

La Garde impériale, unité prestigieuse, sert de réserve dans les batailles : Elle a été de presque toutes les batailles elle n’est engagée qu’au moment décisif, ou même mieux, ne combat pas. Ainsi, de nombreux bulletins de victoire se terminent par les mots « La Garde n’a pas donné ». Mais sa présence reste toujours un facteur  déterminant dans la stratégie de l'Epereur, pour le moral des troupes et une inquitude sur celui de l'ennemi.

CAMPAGNE D'AUTRICHE

En 1805 en Allemagne, la Garde mène des combats sporadiques, combattant à Elchingen. À Langenau, les chasseurs à cheval chargent la division Wermeck à 400 contre 1 500. À Nuremberg, les chasseurs à cheval s'emparent d'un parc d'artillerie tandis que les grenadiers marchent en tête portant chacun un drapeau pris à l'ennemi, conséquence directe de la reddition d’Ulm.

À Austerlitz, la Garde à pied ne donne pas contrairement à l'artillerie et la cavalerie. Les grenadiers à cheval exécutent une charge contre la Garde impériale russe et font prisonnier le prince Repnine, commandant de cette dernière. Il y a au total 3 officiers (parmi lesquels le colonel Morland des chasseurs à cheval) et 22 sous-officiers et soldats tués ou mortellement blessés.

CAMPAGNE DE PRUSSE

La Garde ne donne pas lors de la campagne de Prusse. À Eylau, le général Dalhmann, qui a succédé à Morland à la tête des chasseurs, est tué lors d'une charge. Le général Lepic traverse avec ses grenadiers à cheval plusieurs fois les rangs des grenadiers russes. Malgré tout, les Russes progressent vers l'église d'Eylau où Napoléon se tient avec son état-major. Napoléon ordonne aux 2e Chasseurs et 2e Grenadiers de les attaquer. C'est à ce moment que le général Dorsenne qui les commande crie à un grenadier qui voulait se servir de son arme : « Grenadiers, l'arme au bras ! La vieille garde ne se bat qu'à la baïonnette. »

La Garde arrête les Russes. Ney qui arrive tardivement sur le champ de bataille permet de remporter la victoire.

CAMPAGNE D'ESPAGNE

En 1810–1811, la jeune Garde est engagée dans de nombreux combats contre les Espagnols, à Luzzara, à Acedo, Santa Cruz ou Fort Mayor. La mission de la jeune Garde est d'assurer la tranquillité sur le Douro, de protéger la Navarre et les habitants.

CAMPAGNE D'ALLEMAGNE

En Saxe en 1813, le maréchal Bessières commandant de la cavalerie de la Garde est tué d'un boulet. La jeune Garde combat à Lützen où elle reprend le village de Kaja massacrant la garde prussienne. La jeune Garde donne à nouveau à Dresde où elle empêche les Alliés d'entrer dans la ville.

CAMPAGNE DE FRANCE

C’est pendant la campagne de France en 1814 que la Garde a le plus souvent donné. À Champaubert, la cavalerie s'empare de 21 canons et de l’état-major russe. À Montmirail, l'infanterie de la Garde se distingue. Mais la Garde, valeureuse, ne peut lutter indéfiniment contre la disproportion des forces. Napoléon qui avec la Garde, remporte de nombreuses batailles sur les arrières des alliés, ne peut éviter les défaites des maréchaux défendant la route de Paris. Il abdique à Fontainebleau, où il fait les adieux à sa garde. 600 soldats de la vieille garde accompagnent l'empereur sur l'île d'Elbe.

 

* La Garde impériale constitua la force sur laquelle Napoléon pouvait s'appuyer en toutes circonstances. Composée des plus valeureux soldats de l'armée, son effectif ne cessa d'augmenter. De 9 798 hommes en 1804, elle atteint celui d'une armée, 112 482 hommes en 1814, placée sous les ordres directs de l'Empereur. Elle est finalement divisée en Jeune, Moyenne et Vieille Garde, chacune possédant leurs unités de cavalerie (dont les chasseurs à cheval au célèbre uniforme vert), d'artillerie et d'infanterie, dont les célèbres grenadiers. 

 

--->   BONAPARTE -ASCENSION 

Ces écrits ont trouvé leurs origines sur les sites du net et plus particulièrement sur celui de Wikipédia où vous pourrez y trouver davantage de précisions 

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.