Prise d'armes à Sissonne

EN CE JOUR  14 JUIN 2013 OU LE CENZUB ET LE 94°RI S'ADOPTENT

C'est un événement d'une extrême rareté qui s'est déroulé vendredi soir sur la place d'Armes du camp de Sissonne. Créé en 2006, le Centre d'entraînement en milieu urbain (Cenzub), qui se veut « unique en Europe », a retrouvé une identité plus militaire en recevant le drapeau du 94e R.I., lui-même dissous en 1993 !

La garde a sissonne photo

 DÉSORMAIS, ceux qui travaillent au Centre de combat urbain porteront la fourragère du 94e régiment d'infanterie. La prise d'arme au quartier d'Orléans à Sissonne s'est déroulée hier mais le changement officiel de nom interviendra le 1er juillet. Le Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (Cenzub) est ainsi rattaché au 94e régiment d'infanterie dissout en 1994 à Sissonne. Histoire héroïque Un changement décidé en décembre 2012 pour permettre d'ancrer dans l'histoire de l'armée de Terre, le centre d'entraînement de Sissonne. Le Cenzub devient ainsi le détenteur-dépositaire du nom et des traditions de ce régiment, créé en 1709. Son histoire, fortement ancrée dans le département, est émaillée de beaucoup de bravoure.

Cenzub 94 ri journee du 14 juin 2013

Cérémonie naissance du CENZUB-94°R.I.

« Soyez fier de cet héritage», a prononcé le général Guyon. 

Le régiment a pris une part active dans la plupart des batailles qui ont marqué l'histoire de la France : Valmy (1792), Marango (1800), Austerlitz (1805), la bataille de la Marne (1914), Chemin des Dames, Verdun (1917).

Lors de la Campagne de France en mai et juin 1940, le 94e RI est chargé de défendre les ponts de l'Aisne. En quelques jours, il perd 2 800 hommes sur 3 000 en combattant jusque dans la région de Troyes.

Le régiment a aussi pris part aux opérations d'Algérie de 1956 à 1962. Pensée pour les soldats décédés Au cours de la cérémonie officielle, des gerbes de fleurs ont également été déposées en mémoire du lieutenant-colonel Roullier. Cet homme qui venait d'être affecté ailleurs est mort en Afghanistan en 2010. Il avait auparavant servi à Sissonne et surtout commandé la compagnie de camp de Sissonne.

Une pensée a aussi été formulée en mémoire de l'adjudant-chef Rodange, décédé en 1993 en ex-Yougoslavie. Il est à ce jour, le dernier mort en service du 94e régiment d'infanterie.

 Source : Aurélie BEAUSSART abeaussart@journal-lunion.fr

  

 

 

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Maire
  • 1. Maire | 08/10/2014
J'ai participé le 14 juin 2013 à Sissonne avec René-Hubert Leclere et Jean-Marie Lanselle de Nancy à déposer une gerbe par les vétérants de l'amicale du 94 RI. Vous pouvez consulter lus haut la 3ème photo à droite.
Cordialement,
R. Maire

Ajouter un commentaire